Du gris pour les souris

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Tout a commencé au détour d'une rue des Baux de Provence.  Là, dans un petite boutique, mon regard a été attiré par une besace orange.  Elle était décorée de quelques gouttes en cuir colorées et jamais je n'avais vu de sac aussi original.  Depuis 3 ans maintenant, j’essaie de le retrouver ne serait-ce qu’un peu dans les modèles proposés chez nous et même ailleurs mais c’est en vain : aucun autre ne l’a détrôné. L’idée a donc germé de faire venir de Provence ces sacs si… particuliers.  Juste un ou deux, pour moi… mais j’ai toujours aimé partager mes découvertes avec mon entourage.  De fil en aiguille, l’idée s’est imposée : je devais mettre sur pied un espace où se côtoieraient toutes ces petites choses que j’aime et que je pourrais faire découvrir à tous.  Il y a tellement de talent autour de nous.  Profitons-en!

Au-delà d’une boutique, Du Gris pour les Souris est un lieu de découverte, de partage et d’échange. On y discutera de bout de tissu, de morceau de cuir, de palette de couleur, d’envie. Sacs, bijoux, écharpes, étoles seront aussi souvent que possible de fabrication artisanale.  A chaque fois que je choisis un article c’est en me disant qu’il plaira certainement à Sylvie, Sonia, Nilda, Charlaine, Céline, Lucie, Martine, Véro, Mary, Flo, Amandine, Anne-Marie, Marie-Christine ou Sarah… et vous toutes (tous) qui m’inspirez.

Dans cette boutique, les créations belges ont bien entendu une place privilégiée. Mais ici aucune frontière ne sera tracée ni à l’intérieur ni vers l’extérieur. Les sacs de Malines côtoieront les bijoux de Rhode-Sainte-Genèse et les écharpes de Liège.  Les sacs provencaux trôneront fièrement aux côtés de boucles d’oreille espagnoles.
Ce qui me tient à coeur également c’est que chacune (chacun) puisse se faire plaisir.  Il y en a pour toutes les bourses.

Si cette boutique devait trouver une place ce serait celle qui se situe “en dehors de la boîte”; cette boîte qui formate tant notre quotidien.  Cette “out of the box” façon de penser est (je l’espère) le souffle de cet espace.
Les fourchettes deviendront bracelets et les petits bouts de tissus des broches et des chapeaux.

Si d’aventure, sur mon chemin, je croise un service à café décoré main ou encore un doudou qui éveille la petite fille en moi (elle n'est jamais loin...), je les prendrais dans mon escarcelle et j’en ferais profiter mes amies, les amies de mes amies, ma Maman et celle des autres.

Cette boutique, c'est un peu moi et qui je suis, je le dois au hasard de la vie et des rencontres, c’est dire si tout va continuer à évoluer car rien n’est jamais définitif.
Je vous souhaite de passer un bon moment chez moi, que ce soit dans ma boutique virtuelle ou pas.

Corinne